ILS CONSTRUISENT ! Soutenons les moines de Sainte-Marie de La Garde

Comme vous le savez, le 2 mai 2023 ont débuté les terrassements de la première phase du chantier

Chers amis, pour vos offrandes de Carême, nous laissons volontiers la parole à nos Frères de Sainte-Marie de la Garde qui ont commencé un grand chantier de construction. Merci de leur faire le meilleur accueil possible.

Bien chers amis,

Comme vous le savez, le 2 mai 2023 ont débuté les terrassements de la première phase du chantier — le grand cloître des moines et ses trois bâtiments attenants. Courant septembre, une bonne centaine de blocs de granit du Sidobre arrivait sur le terrain, chacun d’eux pesant près de 3 tonnes ! À l’heure où je vous écris, les premiers murs de fondation continuent doucement de monter et les futurs espaces se laissent déjà deviner. Les premiers corps de métiers, terrassiers et appareilleurs, sont déjà en action. Nous allons déposer ces jours-ci le dossier de consultation des autres entreprises, afin de sélectionner celles qui auront la joie et l’honneur d’entrer dans cette merveilleuse aventure : élever vers le ciel, avec un cœur gonflé d’espérance, une nouvelle abbaye en notre xxie siècle !

Il y a fort à parier que vous ne resterez pas insensibles à notre appel et que nombre parmi vous voudront apporter, en plus de leur prière et de leur amitié, quelques pierres à l’édifice. J’aimerais donc par avance vous remercier du fond du cœur de votre générosité. Bien plus, soyez sûrs que la prière fidèle des moines vous est assurée. Bâtissons ensemble cette « maison de Dieu » et devenons ainsi, « pour tout homme venant en ce monde », des missionnaires de sa Présence au milieu de nous : c’est ce que le monde attend de chacun de nous. Merci à tous et que Notre-Seigneur vous bénisse,

† Frère Marc, abbé de Sainte-Marie de la Garde.

Voici une précision qui pourra vous intéresser : sachez que, sans compter de précieux avantages techniques (par exemple, aucune remontée d’humidité par les murs), le granit se révèle être, au final, une solution intéressante aussi économiquement. Car, pour un mur en béton armé banché, il faut ajouter ensuite l’étanchéité, le placoplâtre, l’isolation, le revêtement intérieur… Avec le granit, nous arrivons certes à un prix 20 % plus cher, mais avec une pérennité beaucoup plus importante : 450 € le m2 posé, soit 900 € la pierre de fondation de 50 cm d’épaisseur, de 2 m de long et d’1 m de haut.

À ceux qui souhaitent et peuvent nous aider jusque-là : une pierre de fondation = 900 € !

Frère Hubert, cellérier de Sainte-Marie de la Garde.