Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux - Martyrologe | Spiritualité | Spiritualité

Spiritualité
 

Saints du jour

barre_fondu_dessus

19 Février
En Palestine, la passion de nombreux moines et fidèles massacrés par les Sarrasins au VIe siècle.
À Cordoue, le bienheureux Alvarez, dominicain, qui se fit l’apôtre de l’Andalousie après sa libération du joug musulman, au XVe siècle.
À Avrillé, près d’Angers, le bienheureux Guillaume Repin, prêtre, et ses compagnons, martyrs. On compte parmi eux quatre-vingt laïcs, d’humble condition, mis à mort pour leur fidélité à la foi et au siège apostolique, en 1794.
20 Février
À Tyr, en Phénicie, commémoraison de très nombreux martyrs de la persécution de Dioclétien, au début du IVe siècle.
À Tournai, saint Eleuthère, apôtre des Francs au VIe siècle.
À Orléans, saint Eucher, évêque, célèbre par ses miracles, au VIIIe siècle.
À Fatima, au Portugal, en 1919 et 1920, les bienheureux Francisco et Jacinta Marto. Témoins des apparitions de Fatima, ils s’engagèrent dans une vie de sacrifices et de prière pour sauver les pécheurs. Ils rendirent leur âme à Dieu, après une cruelle maladie généreusement acceptée, à l’âge de 11 et 9 ans. Ils sont les premiers enfants non martyrs portés sur les autels.
21 Février
À Scythopolis, en Palestine, saint Sévérien, évêque et martyr, victime des hérétiques en 452.
À Angers, en 1794, le bienheureux Noël Pinot, prêtre et martyr ; saisi comme il se disposait à monter à l’autel, il fut conduit à l’échafaud en ornements sacerdotaux.
22 Février
Fête de la Chaire de saint Pierre, Prince des apôtres et Pasteur suprême de l’Eglise.
À Longchamp, près de Paris, la bienheureuse Isabelle de France, vierge, soeur de saint Louis. Ayant fondé un couvent de l’Ordre de saint François, elle s’y retira, et y mourut en 1270.
En Toscane, sainte Marguerite de Cortone, du Tiers-Ordre franciscain, qui mourut en 1297 après une admirable pénitence.
Au Japon, le bienheureux Jacques Carvalho, jésuite, et ses compagnons, martyrs, au XVIIe siècle.
23 Février
Mémoire de saint Pierre Damien, de l’Ordre des Camaldules, évêque d’Ostie et cardinal ; légat de plusieurs papes, il fut un zélé défenseur des droits du Saint-Siège et de la sainteté de la vie ecclésiastique ; il propagea avec ardeur la dévotion à la Très Sainte Vierge. Il mourut le 22 Février 1072.
Au diocèse de Meaux, sainte Earcongatha, vierge, et en Angleterre, sainte Milburge, vierge, deux filles de rois anglais, qui se consacrèrent à Dieu dans la vie monastique aux VIIe et VIIIe siècles.
À Carthage, en 259, le martyre de saint Montan et ses compagnons. Tous disciples de saint Cyprien et membres du clergé pour la plupart, ils furent rendus responsables des désordres provoqués par les idolâtres.
À Trêves, en 489, saint Modeste, évêque, qui travailla à rétablir dans son diocèse la discipline, troublée par les invasions des francs encore païens.
À Rouen, en 586, saint Prétextat, évêque. Accusé de trahison, il fut exilé, puis mourut assassiné au pied de l’autel.
24 Février
Fête de saint Matthias, apôtre ; désigné par Dieu pour prendre la place du traître Judas, il devint un des fondements de l’Eglise.
En Angleterre, saint Edilbert, roi, converti par saint Augustin de Cantorbéry, au VIIe siècle.
À Fontevrault, en 1116, le bienheureux Robert d’Arbrissel, fondateur des célèbres monastères où, en l’honneur de la Très Sainte Vierge, l’abbesse avait autorité sur le prieuré des moines.
25 Février
Au monastère de Heidenheim, en Allemagne, sainte Walburge, vierge, fille de saint Richard, roi des Anglais, et soeur de saint Willebald, évêque d’Eichstdt, et de saint Winebald, abbé de Heidenheim, au VIIIe siècle.
À Constantinople, en 806, saint Taraise, évêque, qui défendit vaillamment le culte des saintes Images.
Au Mexique, le bienheureux Sébastien d’Apparizio. Ayant fait fortune, il se servait de ses richesses soulager les malheureux. Après avoir vécu très saintement dans le mariage, il se retira chez les frères mineurs et y passa de longues années dans les plus humbles emplois. Il mourut en 1600.
À Mdina, dans l’île de Malte, en 1855, la bienheureuse Marie-Adéodate Pisani, abbesse bénédictine. Elle assuma sa charge avec sagesse, tout en ayant soin des pauvres et des délaissés.

barre_fondu_dessous
Migration Joomla effectuée par HOB France Services