21 février

Bienheureux Noël Pinot

  • À Scythopolis, en Palestine, saint Sévérien, évêque et martyr, victime des hérétiques en 452.
  • À Angers, en 1794, le bienheureux Noël Pinot, prêtre et martyr ; saisi comme il se disposait à monter à l’autel, il fut conduit à l’échafaud en ornements sacerdotaux.

En savoir plus…

Noël Pinot

Né à Angers d’un père tisserand qui avait 16 enfants, il fut ordonné prêtre le 22 décembre 1770. Il fut d’abord nommé vicaire à Bousse puis procuré en 1772, et ensuite aumônier des incurables à Angers en août 1781. En septembre 1788, il devint curé du Louroux-Béconnais. Au cours de la Révolution française, il refusa de prêter le serment de la Constitution civile du clergé et poursuivit son ministère malgré les risques encourus.
Traqué, il fut arrêté dans la nuit du 8 février en 1794 au cours d’une messe clandestine qu’il célébrait à la ferme de la Milandrie au Louroux-Béconnais. Il fut pris alors qu’il venait de se cacher dans un coffre en bois. Il fut conduit à Angers, comparut devant un tribunal révolutionnaire et fut guillotiné le 3 ventôse an II (21 février 1794) sur la Place du Ralliement dans les vêtements liturgiques qu’il portait au moment de son arrestation. Il monta sur l’échafaud en récitant les premières prières de la messe : « Introibo ad altare Dei ».