22 décembre

Saint Chérémon

  • En Egypte, saint Chérémon, évêque, et de nombreux chrétiens, qui pendant la persécution de Dèce, au milieu du IIIe siècle, se réfugièrent au désert et y périrent de misère ou victimes des brigands.
  • À Bingen, en Allemagne, sainte Jutte, vierge recluse, qui dirigea sainte Hildegarde dans la voie de la perfection, au XIIe siècle.

En savoir plus…

Sainte Jutte

Le martyrologe romain la nomme Jutte, mais son se décline en Juette et souvent Ivette ou Yvette.
Yvette naquit à Huy au comté de Liège, en 1158, dans une famille de bon sang wallon, c’est à dire belgo-celte, et, selon les habitudes de l’époque, elle fut mariée toute jeune à 13 ans, contre son gré. Mère de trois enfants, elle perdit son mari à 18 ans. Elle refusa absolument de se remarier et, tout en élevant ses enfants, soigna pendant dix ans les lépreux dans un lazaret. Elle obtint la conversion de son père, qui se fit religieux à Villers-en–Brabant.
Plus tard, elle assura l’entrée de son fils aîné chez les cisterciens, où il devait devenir abbé d’Orval. Puis elle eut la joie d’obtenir le retour à Dieu de son fils cadet, un temps dévoyé. Enfin elle quitta le monde pour n’être plus qu’une recluse dans une cellule murée au flanc de l’église de Huy ; cela durant trente ans. «Elle fut favorisée du don de prophétie et de pénétration des pensées d’autrui, aussi aida-t-elle bien des âmes qui venaient la consulter dans sa retraite». Elle mourut en 1228, vénérée de toute la population. Elle fait partie de ce courant mystique féminin florissant du Moyen Âge.