28 janvier

Saint Cyrille

  • Mémoire de saint Cyrille, patriarche d’Alexandrie et docteur de l’Eglise, vaillant défenseur de la divinité de Notre-Seigneur et de la maternité divine de la Très Sainte Vierge contre l’impie Nestorius, qu’il fit condamner au concile d’Ephèse, en 431. Il mourut en 444.
  • À Rome, on mentionne pour la seconde fois sainte Agnès, vierge et martyre.
  • En Espagne, en 1208, saint Julien, évêque de Cuenca ; distribuant aux pauvres tous les revenus de son évêché, il vivait du travail de ses mains. Dieu manifesta sa sainteté par de nombreux miracles.

En savoir plus…

Saint Cyrille d’Alexandrie

Saint Cyrille d’Alexandrie naquit vers 380.
En 403, Saint Cyrille d’ Alexandrie assiste aux côtés de son oncle, Théophile d’Alexandrie, au concile du Chêne où S. Jean Chrysostome fut condamné.
Le 17 octobre 412, Saint Cyrille d’ Alexandrie  succède à son oncle Théophile sur le siège patriarcal d’Alexandrie. Il sera évêque trente-deux ans. Saint Cyrille d’ Alexandrie laissera à la postérité une oeuvre théologique immense et de grande valeur.
Il témoigne certes d’un zèle pastoral remarquable dont ses oeuvres exégétiques sont l’écho, et Saint Cyrille d’Alexandrie se dépense par tous les moyens pour la sauvegarde de la vérité.
En 428, Nestorius devint évêque de Constantinople, capitale de l’empire. La faveur de l’empereur Théodose II l’appelait à ce siège. Ce prêtre d’Antioche, prédicateur de renom, était le disciple du plus grand exégète de l’école d’Antioche, Théodore de Mopsueste, dont la préoccupation majeure fut d’affirmer dans son enseignement l’humanité du Christ  » afin que soit assumé ce qui doit être sauvé « .
Entre Saint Cyrille d’ Alexandrie  et Nestorius, la lutte doctrinale allait s’engager. Dans cet affrontement théologique, deux cités rivales combattaient : Alexandrie et Constantinople, deux écoles aux tendances opposées mais complémentaires aggravaient leurs divisions : Alexandrie et Antioche. La lutte serait complexe : politico-religieuse, c’est vrai, mais cependant il faut tenir que Saint Cyrille d’ Alexandrie  sauva l’orthodoxie et combattit pour la foi.
En août 430, dans un concile romain, le pape Célestin I condamna Nestorius et il chargea Saint Cyrille d’Alexandrie de lui notifier la sentence et de s’efforcer d’obtenir la rétractation des thèses hérétiques.
En ce troisième concile oecuménique la doctrine de Nestorius fut condamnée. La décision fut prise rapidement dès la première session. L’affaire devait rebondir, les évêques syriens arrivèrent avec cinq jours de retard et protestèrent . Jean d’Antioche et les évêques syriens lancèrent l’excommunication contre saint Cyrille d’Alexandrie  qui fut emprisonné par ordre de Théodose : les adversaires étaient tous deux déposés de leurs fonctions ! Cependant, les négociations se poursuivirent, saint Cyrille d’ Alexandrie  fut remis en liberté après trois mois ; en 433 l’union se fit entre les Orientaux qui anathématisèrent la doctrine de Nestorius et l’Église d’Alexandrie.
Saint Cyrille d’ Alexandrie mourut en l’an 444, le 27 juin.