12 octobre

Saint Edwin

  • Dans la région de Tunis, vers 404, le martyre de près de cinq mille évêques, clercs et laïcs africains, qui confessèrent, face aux persécuteurs ariens, la foi en la sainte Trinité.
  • En Angleterre, en 633, saint Edwin, premier roi chrétien de Northumbrie, baptisé par saint Paulin et considéré comme martyr.
  • En Italie, en 1604, saint Séraphin d’Ascoli, capucin, remarquable par son humilité et sa charité.

En savoir plus…

Saint Edwin

Fils du roi de Deira Angleterre septentrionale, Edwin naît en 585. Orphelin et dépossédé de son trône à 3 ans, chassé par Ethelfrid, trouve refuge près du roi des Angles. Il retrouve celui-ci plus tard, et devient roi de Northumbrie. Il épouse alors Ethelburge, sœur du roi de Kent, qui est chrétienne.
En 626, leur fille est baptisée, mais Edwin hésite encore à se convertir. L’évêque Paulin vient alors, avec douceur, lui expliquer les vérités de la foi. Convaincu, Edwin reçoit le baptême à York en 627, ainsi que nombre de ses proches. Dès lors, il propage le christianisme en Est-Anglie et fait régner la paix. Il est à l’origine de la ville d’Édimbourg Edwinburg. Il meurt en 633, en combattant un attaquant au cours de la bataille de Hatfield qu’il avait livré aux Merciens et aux Gallois menés par le roi païen Penda, sa mort violente le fit honorer comme un martyr pendant tout le Moyen Âge. Sa veuve fut pour sa part contrainte de s’enfuir pour échapper à la violence des troupes ennemies.
Ce saint n’est plus inscrit à aucun calendrier, mais son nom demeure donné au baptême.