10 juin

Saint Maxime

  • Au IVe siècle, saint Maxime, évêque de Naples, exilé à cause de son attachement à la foi de Nicée.
  • À Paris, vers 656, saint Landry, évêque ; pour secourir les pauvres, il vendit les vases sacrés de son Eglise.
  • En Hongrie, en 1419, le bienheureux Jean Dominici, cardinal. Dominicain réputé par sa science, il rétablit la stricte observance dans les couvents italiens et fut plusieurs fois employé par les papes comme légat pour des missions difficiles.
  • À Leopodsburg, en Belgique, en 1924, le bienheureux Edouard-Jean-Marie Poppe, prêtre. Il mena, dans une grande pauvreté, une vie de contemplation, de prédication et d’apostolat centré sur l’Eucharistie. Il mourut âgé de 33 ans.

En savoir plus…

Saint LANDRY

Évêque de Paris vers 650, pendant le règne de Clovis II, il fonda le premier hôpital parisien, l’Hôtel-Dieu. On le représente une corbeille dans les mains, en souvenir d’une disette où il avait procuré du pain à tous les pauvres.
Il n’y eut sans doute pas à Paris, depuis saint Denis, un évêque aussi charitable que Landry, vingtième pasteur de cette ville ; né dans une famille franque, il devint prêtre et fut immédiatement remarqué pour sa charité : soulager les pauvres, nourrir les pèlerins, marier les filles pauvres, assister les malades, tel était son souci quotidien.
À la mort d’Audobert, il est choisi comme évêque de Paris. Lors de la famine de 651, il vend son mobilier et les vases sacrés de l’autel pour secourir les malheureux. Il convainc le maire de la ville de mettre à sa disposition sa villa de l’île de la Cité. Il fonde alors l’Hôtel Dieu, le premier hospice de Paris dans lequel on accueille toutes les misères. Une communauté de moniales, aidées des nobles femmes de la ville, accueille et soigne pèlerins et malades. Ces religieuses resteront dans les lieux jusqu’en 1908, chassées par les lois anticléricales.
La deuxième grande action de Landry sera de créer la célèbre abbaye de Saint Denis.
Il mourut en 657 et fut inhumé en l’église de Saint Germain l’Auxerrois.
La liste épiscopale de la fin du 9ème siècle le mentionne comme saint. Son culte est attesté au 11ème siècle. Au 12ème siècle, on vénérait son tombeau à saint Germain l’Auxerrois, en face du Louvre. Sur l’île de la cité, on a connaissance d’une église Saint Landry qui disparut en 1828.
Les Archives nationales ont conservé la signature de Landry originale au bas de l’acte de confirmation royale d’un privilège accordé aux moines de saint Denis en 654. C’est la plus ancienne signature connue d’un évêque de Paris.